/Paul Klee, « Seiltänzer »